La CEM se substitue à l’ONEMFP au sein du CSPFH…

Un décret paru jeudi au Journal officiel crée une Commission Emplois et Métiers se substituant à l’Observatoire National des Emplois et des Métiers au sein du Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSPFH). Ce décret, daté de mardi, est passé au CSFPH lors de sa session du 12 décembre.

« Cinquième commission spécialisée du CSFPH« , la Commission des Emplois et des Métiers a pour objet de:
« suivre l’évolution qualitative et quantitative des emplois et des métiers de la fonction publique hospitalière »
– « proposer les modifications au répertoire des métiers de la santé et de l’autonomie ­ fonction publique hospitalière et se prononcer sur les modifications qui y sont apportées »
– « observer et analyser les pratiques de la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois, des métiers et des compétences dans les territoires de santé »
– « préparer, en vue de sa présentation en assemblée plénière, l’analyse des bilans sociaux des établissements publics de santé, sociaux et médico-­sociaux ». 

Espérons que cette nouvelle commission se montrera moins sourde – et moins paralysée par certains lobbies – qui ont rejeté depuis plus de 2 ans les fiches métiers soumises relatives à la biologie au motif que « 3 métiers pour les scientifiques en milieu hospitalier suffisent« 

Cadeau de Noël en catinimi de Marisol Touraine au corps médical et pharmaceutique !

Alors que l’on demande depuis des années aux personnels hospitaliers de faire des efforts compte-tenu des finances dégradées des établissements de santé, le gouvernement publie – le 20 décembre – alors que les Docteurs en Sciences peinent à faire reconnaître leur statut dans la Fonction Publique Hospitalière, un décret durant la trêve des confiseurs de revalorisation de l’Indemnité d’Engagement de Service Public Exclusif de +43 % pour le personnel médical / pharmaceutique (MCU-PH, PU-PH, AHU,etc…) passant ainsi de 490 Euros à 700 Euros bruts mensuels.

Les personnels concernés doivent bénéficier de 15 années (continues ou discontinues) d’attribution de cette prime pour prétendre cette revalorisation.

A titre d’exemple, un établissement qui compterait 700 personnels médicaux verse annuellement plus de 4.000.000 d’Euros de prime !

Une nouvelle indemnité qui passera certainement inaperçue en cette période de fête et qui intervient fort à propos avant les élections de 2017.

Flash Information n°33

33_Flash_Info_13_decembre_2016Retrouvez dans ce flash info n°33 du 13 décembre 2016 :

 Rencontre SNSH et « Acteurs Santé » avec la Fédération « CFE-CGC Services Publics » ;
– Rencontre avec le Dr François HOMMERIL ;
– Les contractuels de l’AP-HM engrève
– Section « SNSH / CFE-CGC » du CHU de Rennes
— Nouveaux locaux syndicaux ;
— Assemblée Générale 2017
– Mobilisez-vous
Agents contractuels de l’Etat… un guide en ligne ;

Flash Info téléchargeable en cliquant sur l’image ci-contre

Rencontre SNSH et “Acteurs Santé” avec la Fédération “CFE-CGC Services Publics”

Réunion CFE-CHC / SNSH

Vendredi 9 décembre, à l’invitation de Simon-Pierre POLICCIARDI – Secrétaire National Secteur Public – et de Thierry NELSON – Secrétaire Fédéral Régional – s’est tenue dans les locaux de la « CFE-CGC Services Publics » une réunion de travail en présence de Nathalie MAKARSKI – Services Publics CFE-CGC.
Simon-Pierre POLICCIARDI, a tout d’abord présenté l’organisation générale de la Confédération.
A également été évoquée durant cette journée de travail la synergie efficace entre « Acteurs Santé » en charge des agents diplômés « Licence-Master » au sein de la Fédération des Services Publics CFE-CGC et le SNSH en charge du Doctorat.
Tous les acteurs présents ont rappelé l’importance que la Confédération accorde à la Fonction Publique Hospitalière et la reconnaissance de nos diplômes et métiers.
Nous ne développerons pas ici d’avantage les tenants et aboutissants, plus stratégiques, de cette réunion, notre bulletin d‘information étant largement diffusé en dehors de nos adhérents.

Sur la photo de gauche à droite : Thierry Nelson (CFE-CGC) - Simon-Pierre Policciardi (CFE-CGC) - Dr Gaël Belliot (SNSH) - Dr Emmanuel Florentin (SNSH) - Dr François Hommeril (Président national CFE-CGC) - Gabriel Febvay (Acteurs Santé) et Véronique Genot-Girard (Acteurs Santé)

 

Rencontre avec le Dr François HOMMERIL, Président de la Confédération CFE-CGC

hommerilLa réunion du 9 décembre a également été l’occasion pour le SNSH de rencontrer le Dr François HOMMERIL, président national de la Confédération CFE-CGC, Docteur en Chimie.

Ce scientifique de formation, diplômé de l’Institut National Polytechnique de Lorraine, de par son cursus doctoral est parfaitement conscient de l’absence de reconnaissance de nos diplômes tant au niveau national qu’au sein de la Fonction Publique Hospitalière et de la « dépersonnalisation des compétences et des parcours ».
Le SNSH est convaincu de trouver en lui comme dans les autres responsables de la Fédération des Services Publics CFE-CGCNathalie MAKARSKI, Simon-Pierre POLICCIARDI et Thierry NELSON – des interlocuteurs passionnés et compétents qui sauront nous soutenir pour la défense et la reconnaissance de nos métiers et diplômes.

La section SNSH / CFE-CGC du CHU de Rennes prend possession de ses nouveaux locaux

Dr Fabienne DESMOTS-LOYER - Président de sectionDepuis Septembre 2016, le SNSH s’est affilié à la CFE-CGC, permettant ainsi à la section rennaise de disposer de locaux partagés avec la section « Acteurs Santé » existante, d’être mieux structurée et de bénéficier d’une aide juridique éventuelle.

Les membres du bureau, et la présidente de la section – Dr Fabienne DESMOTS-LOYER (cf. photo) s’organisent pour maintenir une permanence le lundi midi (13h00-14h00) au local syndical de la CFE-CGC (sous-sol du bâtiment des écoles), sur les heures d’activité syndicale prévues par la loi.

Ils disposent également d’une adresse email institutionnelle

SNSH_CFE_CGC@CHU-RENNES.FR

Section SNSH / CFE-CGC
du CHU de Rennes

Les contractuels de l’AP-HM en grève

Depuis 2011, les ingénieurs contractuels de l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille (AP-HM) des pôles de biologie et de recherche se sont associés aux revendications de l’ensemble des contractuels, et notamment des informaticiens, qui ont globalement une meilleure reconnaissance en termes de salaire.

Les audits de la Cour des Comptes et de l’IGAS ayant pointé du doigt des irrégularités de gestion des contrats, un grand mouvement de travail s’est mis en place de façon concertée entre la direction, » Lire la suite

1 2 3 16